L’Empire britannique, un modèle de décolonisation ? (4/6)

L’Histoire garde l’image d’une décolonisation pacifique de l’Empire Britannique, la fin de siècles de domination se réalisant en douceur avec l’intégration des anciennes colonies vers le Commonwealth. Réalisatrice et spécialiste des archives, Deborah Ford revient sur ce mythe à la peau dure au cours d’un documentaire pour la saison 2 des Coulisses de l’Histoire. Entretien :

 

En tant que ressortissante britannique, j’ai grandi avec l’image consensuelle de la grande famille du Commonwealth ; cette entité qui avait su construire des liens indéfectibles entre le Royaume-Uni et ses anciennes colonies. Cette vision était tellement ancrée dans notre identité collective que, durant toute ma jeunesse, il ne m’est jamais venu à l’esprit de la remettre en question. Notre histoire coloniale étant absente des programmes scolaires, l’Empire où le soleil ne se couche jamais unissant les peuples derrière une seule bannière, était un lieu commun, reflet d’un passé qu’on disait glorieux, mais qui n’intéressait nullement ma génération. C’est en quittant ma terre natale que j’ai découvert la fin chaotique des empires coloniaux français, portugais ou néerlandais et leurs héritages douloureux. C’est alors que j’ai commencé à m’interroger sur la fin pacifique de l’Empire Britannique qui avait comme les autres, fondé son pouvoir sur la domination.

Au cours des recherches qui ont précédé la réalisation de ce film, j’ai découvert une ahurissante histoire à deux visages. Les documents officiels, lettres d’administrateurs coloniaux, films amateurs et photographies de soldats, ont révélé la face cachée d’une décolonisation sanglante en Inde, en Malaisie, au Kenya, à Aden ou encore au Zimbabwe. Une réalité monstrueuse que les gouvernements britanniques de droite comme de gauche, ont tenté de camoufler par le visage autrement plus respectable des parades, départs de l’Union Jack, ou des visites officielles d’Élisabeth II, véhiculées par les Actualités cinématographiques de l’époque. Un visage convenable, endossé par une Reine à la longévité exceptionnelle, qui a certes perdu son Empire, mais qui a su représenter tout au long de son règne, et jusqu’à nos jours, le récit d’une transition pacifique de l’Empire vers le Commonwealth.

Deborah Ford

Autrice-réalisatrice

 

La décolonisation britannique, l’art de filer à l’anglaise, un épisode inédit des Coulisses de l’Histoire, produit par Cinétévé, à découvrir le mardi 12 Janvier à 21h40 sur Arte et dès le 1er Janvier sur Arte.tv.

 

La décolonisation britannique