Blaise Cendrars, comme un roman

Synopsis

D’origine suisse, engagé volontaire en 1914 et amputé du bras droit, écrivain et poète, ami d’Apollinaire, Satie, Modigliani, Braque, Picasso et Fernand Léger, il fut aussi l’assistant d’Abel Gance pour J’accuse, auteur de films animaliers, infatigable voyageur, affamé d’aventures, écrivain à succès et grand reporter. Il est l’auteur notamment de La Prose du Transsibérien, Moravagine, L’Homme Foudroyé. Publié en 1925, L’or, l’histoire vraie racontée comme un roman de l’homme le plus riche du monde ruiné par la ruée vers l’or sur ses terres a connu un succès mondial.

Par un montage d’images et de métaphores rêvées où L’Homme à la caméra de Dziga Vertov devient le double de l’écrivain-aventurier, Jean-Michel Meurice suit cette vie de hasards et d’aventures telle que Cendrars la raconte au cours de plusieurs entretiens radio. Nous le suivons en Russie, en 1905, où il fuit en compagnie d’un marchand de pierres précieuses ; à New York  en 1911, où il découvre la modernité et compose Les Pâques, poème fondateur de la poésie moderne ; dans la bohème parisienne de la Belle époque finissante, avec Modigliani, Apollinaire, et Delaunay ; dans les tranchées de la Première guerre mondiale ; sur le tournage de J’accuse et de La Roue, avec Abel Gance ; à la ruée vers l’or et à la chasse au Brésil ; à Hollywood, sur le tournage du film tiré de son roman, l’Or….Tout est-il vrai ? Qu’importe puisque la vie même est une aventure. Passionnante.

  • Langues

    Français
  • Format

    16/9
  • Auteur

    Jean-Michel Meurice
  • Équipe technique

    montage : Pascal Torbey et Jean-Michel Meurice
    documentaliste : Marie-Nicole Féret
  • Équipe artistique

    avec les voix de
    Denis Lavant
    Gérard Depardieu
    Philippe Faure

    musique originale
    Gérard Cohen-Tannugi