Le dernier Monet, les Nymphéas et l’Amérique

Synopsis

Ce film regarde Les Nymphéas, avec une nouvelle optique, américaine, et Monet dans toute sa modernité. Monet, artiste de land art avant l’heure, botaniste extrêmement savant, et bien sûr peintre aux exigences illimitées, a fomenté pendant un temps infini, presque trente ans, quatre-vingt mètres de peinture de nénuphars qu’il offre à la France, par l’intermédiaire de Georges Clémenceau, à la fin de la guerre en 1918. Malgré la résistance de Monet qui, invité par son marchand Durand Ruel, ne voulut jamais se rendre en Amérique, les Américains vont trouver dans la peinture de Monet un rapport intime au paysage qui fait écho à leurs grands espaces. Les critiques d’art trouveront quant à eux de quoi légitimer les peintres américains des années 50 et 60, en leur donnant un héritage prestigieux : celui de Monet. Grâce à un dialogue qui se déroule en plusieurs temps, l’Amérique va réveiller la peinture de Monet. Et c’est ainsi que Les Nymphéas qui avaient été un peu oubliés dans l’entre-deux-guerres vont revenir durablement sur le devant de la scène.

  • Langues

    Français
  • Format

    16/9
  • Auteur

    Pascale Bouhénic
  • Équipe technique

    Montage : Anouk Zivy
    Image : Raphaël O’Byrne, Michel Kaptur, Léa Torreadrado
    Son : Romain Cadilhac et Mikaël Kandelman
    Conseillère scientifique : Marianne Alphant
    Documentaliste : Amélie Sourice
    Assistante à la réalisation : Léa Torreadrado
    Mixage : Amélie Canini
    Etalonnage : Eric Salleron
    Habillage graphique : Quentin Remy
  • Équipe artistique

    Musique originale : Yann Pittard
    Interprétée par Maki Nakano Et Yann Pittard

    Avec les voix de
    Pascale Bouhenic
    Stéphane Bouquet
    Thomas Clerc
    Gérard Wajcman