Miró, dans la couleur de ses rêves

Synopsis

Le film se concentre sur les vingt premières années, les années décisives, pendant lesquelles Miro invente son style et passe progressivement du réalisme à un système poétique de signes symboliques : comment Miro devient Miro

 

Miro voyait la vie en rêves. Pour Miro, travailler, dessiner, peindre, sculpter, c’était rêver. Il inventait son chemin pas à pas, cueillant, amassant, collectant, chacun des repères qui lui faisait signe, des notes, des bouts de papier, des carnets où tout est dit, tout est montré du processus par lequel ses rêves prennent forme et deviennent des tableaux. Ce sont les « Carnets Catalans ».

Le film suit le chemin de la création visible dans ces carnets. Suit le processus de la mutation. Comment Miro devient Miro ; des dessins aux tableaux, aux sculptures, aux céramiques, les mécanismes de l’invention, le passage du réel au signe, et au rêve.

L’action se passe dans trois lieux : l’atelier de Palma, l’atelier de Montroig, et la Fondation, à Barcelone. Le récit est guidé par la voix de Miro, interprétée par Denis Lavant d’après la correspondance de Miro avec ses amis et d’après ses entretiens. C’est donc Miro par Miro.

Le tout prolongé par des documents extraits des films de Clovis Prévost, séquences fascinantes où l’on peut voir notamment Miro sculpteur, Miro lithographe, les gestes de la création.

  • Langues

    Français
  • Format

    16/9
  • Auteur

    Jean-Michel Meurice
  • Équipe technique

    Image : Valentin Caron
    Montage : Jean-Michel Meurice et Luca Miller
    Conseillère scientifique : Margit Rowell
    Enregistrement des voix et mixage : Ivan Gariel
    Etalonnage : Isabelle Laclau
    Graphisme : Marion Bayot
  • Équipe artistique

    avec les voix de
    Denis Lavant
    Philippe Faure
    Guy Perrot

    musique originale
    Gérard Cohen-Tannugi
    Joël Drouin, piano additionnel
    Richie Faret, harmonica
  • Festival

    Sélection officielle au FIFA 2019