CARAVAGE

Synopsis

Le premier artiste moderne. Une vie brève et violente. Un talent et une célébrité précoces.
Une enfance lombarde, dix années de succès à Rome, des commanditaires riches et puissants, un caractère vif et irascible, une attirance pour les bas-fonds et les querelles, toujours armé, plusieurs fois emprisonné, condamné à mort pour meurtre, contraint de fuir de Rome, traqué par la police papale, en cavale à Naples, puis en Sicile et à Malte, il meurt à 39 ans. Selon la légende son cadavre fut abandonné sur une plage, comme celui de Pasolini. De quoi nourrir la légende. Avec le temps, son nom disparu des mémoires. Ses œuvres n’étant pas signées, on lui attribua toutes celles jugées grossières, vulgaires et d’un réalisme de mauvais goût, on attribua les siennes à d’autres. Pendant trois siècles son œuvre fut ainsi démembrée et oubliée.
L’œuvre telle qu’on la connaît aujourd’hui est une renaissance, le fruit du travail des historiens. Sur plus de cinq cents œuvres qu’on lui attribuait, trois siècles après sa mort, moins de cinquante étaient réellement autographes.
Le film raconte cette histoire et part sur les lieux d’exposition de 22 œuvres majeures à Rome, Malte, Paris, Rouen, Montpellier.

  • Format

    HD
  • Auteur

    Jean-Michel Meurice
  • Équipe technique

    Image : Valentin Caron Son : Thierry Godard Montage, étalonnage et graphisme : Pascal Torbey Mixage : Cristinel Sirli Documentaliste : Olivier Paoli
  • Vendeur à l'étranger

    Poorhouse International
  • Spécificité

    Commentaire dit par : Philippe Faure et Anna Flori-Lamour Avec la participation exceptionnelle de Gérard Depardieu Photo : Judith et Holopherne de Caravage
  • Équipe artistique

    Musique originale : Gérard Cohen-Tannugi